Interview Sécurité 01 - 09 - 16

Et si on parlait sécurité informatique ?

Rédigé dans : Cyber-sécurité

Kevin - Sécurité

Interview de Kevin, Technicien Support Informatique à Kpar3 depuis 1 an

 

 

Les données sont au cœur même de l’entreprise, elles assurent sa pérennité mais malheureusement avec l’évolution de nos technologies, ces données sont mises en danger :

64 % des entreprises ont subi une perte de données ou une interruption d’activité en 2014,
• ces interruptions d’activité dues aux pertes de données coûtent environ 1,5 milliard d’euros aux entreprises chaque année,
• 51 % des entreprises interrogées ne disposent d’aucun plan de reprise d’activité (PRA) ou de plan de continuité d’activité (PCA) après une importante perte de données sensibles. (1)

Ces chiffres s’expliquent par un manque flagrant de sécurité informatique au sein des entreprises. Aujourd’hui, nous retrouvons Kevin, technicien à Kpar3 pour vous parler des risques auxquels nous sommes tous exposés.

 

Qu’est-ce que la sécurité informatique ?

On parle de sécurité informatique à deux niveaux, le premier qui concerne les technologies qui permettent de sécuriser un système et un second niveau qui est celui des utilisateurs. Le maillon le plus faible dans la sécurité informatique est l’être humain, ça fait maintenant un an que je suis technicien de support informatique et durant mes nombreux échanges avec les clients j’ai pu me rendre compte d’un fait : les technologies évoluent de plus en plus vite, mais malheureusement la sensibilisation auprès des utilisateurs a un pas de géant à faire.

 

Qu’elles sont les failles au premier niveau ?

Le premier niveau concerne tout ce qui est attaque informatique : vol de données, crypto virus, infiltration dans les réseaux, accès physique aux serveurs, etc. Les failles qui permettent de faire ces attaques sont liées de manière générale à un manque de mise à jour des systèmes, un manque de sauvegarde mais la cause principale reste le manque de vigilance des utilisateurs.

 

Et donc, quelles sont les failles de vigilance des utilisateurs ?

La principale cause de ces failles c’est l’humain, dû à un manque de connaissances et de sensibilisation à la sécurité informatique. Les utilisateurs sont exposés à de nombreuses attaques telle que : le phishing (hameçonnage), le social engineering (ingénierie sociale), le doxing (espionnage industriel), etc.

 

Comment limiter les risques ?

Plusieurs solutions sont possibles, il est primordial de sécuriser dans un premier temps vos données sensibles en effectuant des sauvegardes régulières et sur différents supports. D’autre part, il faut limiter les accès au serveur physique en sécurisant la salle du serveur avec un accès par authentification par exemple, ou en externalisant vers le Cloud et en définissant des droits d’accès pour chaque utilisateur. Malgré toutes ces précautions, la faille humaine reste présente mais on peut la réduire en sensibilisant les utilisateurs aux risques auxquels ils sont exposés et en intégrant de bonnes pratiques au sein de l’entreprise comme par exemple la force des mots de passe, la confidentialité entre les services, la vigilance des utilisateurs, etc.

Pour conclure, il existe donc de nombreux risques de sécurité mais il y a tout de même des solutions qu’il faut mettre en pratique chaque jour pour rendre son entreprise plus sûre, cela passe autant par des technologies adaptées que par celui qui les utilise.

 

 

(1) Etude menée par le cabinet Vanson Bourne pour le compte de l’entreprise EMC.

Notre article vous a plus ? Merci de le partager !

[contact-form-7 id="63" title="Rappel auto"] Chattez avec nos experts Télécharger
0
Connecting
Please wait...
Envoyer un message

Nous sommes hors-ligne pour le moment, merci de nous laisser un message.auquel nous répondrons dans les délais les plus brefs.

Votre nom
* Email
* Votre message
Connexion

Besoin d'aide ? Gagnez du temps en lançant un chat avec nos experts.

Votre nom
Nous sommes disponibles !
Votre retour

Aidez-nous à mieux vous aider ! N'hésitez pas à nous laisser votre avis sur la qualité de notre service de discussion.

Cette session de chat a-t'elle répondu à vos attentes ?